Nutrition

Naturopathie – Détox du sucre et rééquilibrage alimentaire en 8 semaines avec le coaching de Naturo Flow

Bonjour vous,

J’espère que vous allez bien.

Au mois de juin, j’ai entamé une Détox du sucre sur 8 semaines encadrée par l’équipe de Naturoflow. Chaque semaine, j’ai reçu par mail la liste de courses et les recettes pour la semaine suivante (histoire de s’organiser facilement) ainsi qu’un e book de naturopathie accompagné d’un podcast de sophrologie. J’ai eu également deux consultations avec Marie-Cécile, naturopathe et créatrice de ce coaching.

J’ai eu beaucoup de doutes au début du programme (je vous en parle plus amplement après) puis j’ai réussi à lâcher prise et à faire confiance à Marie-Cécile et finalement cela m’a apporté bien plus qu’une simple détox.

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que je partage avec vous mon bilan sur ces 8 semaines de détox du sucre.

Détox du sucre et rééquilibrage alimentaire en 8 semaines avec le coaching de Naturo Flow

Pourquoi faire une détox du sucre

Nous consommons beaucoup trop de sucre au quotidien que ce soit sous forme de douceurs (pâtisseries, desserts, bonbons…), de sucres naturels (fruits, miel, sirop, jus de fruits, alcool, laitages) ou de sucres « cachés » que l’on retrouve dans quasiment tous les produits industriels (plats préparés, pâte à tarte, sauces…). Je vous invite d’ailleurs à lire l’article très intéressant de Manger Vivant pour apprendre à décrypter les étiquettes.

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), nous devrions en consommer seulement 25 grammes par jour maximum soit 4 morceaux de sucre.

Une consommation excessive de sucre entraîne une acidose de l’organisme et ainsi un terrain inflammatoire. Les symptômes sont multiples : douleurs aux articulations, migraines, fatigue chronique, prise de poids…

Le but du coaching détox du sucre est donc dans un premier temps de détoxifier le corps avec un rééquilibrage alimentaire puis ensuite, d’aider à prendre de nouvelles habitudes saines.

En quoi consiste le coaching détox du sucre de Naturoflow

Naturo Flow est une équipe de professionnels de la santé au naturel. Le coaching détox du sucre est mené par Marie-Cécile Gauguin, naturopathe. Les recettes sont élaborées par Aurore Aïta, créatrice du Food Truck bio l’Emeraude à Aix en Provence et formée à la Naturopathie. L’accompagnement émotionnel est réalisé par Marine Cellupica, sophrologue et naturopathe.

Le coaching se fait en ligne et le programme sous forme de sessions à date fixe (la prochaine débutera le 17 septembre).

Dans le programme de 8 semaines, on reçoit chaque semaine :

  • un ebook rédigé par Marie-Cécile sur la Naturopathie, le sucre et des solutions assez poussées pour se défaire de ces pulsions ;
  • un podcast de Sophrologie ou de méditation guidée par Marine ;
  • des menus de saison, recettes élaborées par Aurore Aïta ainsi que la liste de courses pour la semaine suivante.

L’index glycémique des recettes évolue au fur et à mesure de l’évolution du programme. Les deux premières semaines commencent en douceur avec des recettes assez classiques issues de la culture française. L’indice glycémique diminue les deux semaines suivantes jusqu’à attendre la phase vraiment « détox » en semaines 5 et 6 où l’apport en sucre est réduit au minimum. Une fois que le corps est nettoyé, de nouvelles habitudes alimentaires sont introduites les deux dernières semaines avec les recettes et les e books.

Comment s’est passée ma détox du sucre

Première semaine : angoisses et remise en question

J’ai débuté ma détox du sucre lors de la session du 18 juin. Quelques jours avant, Marie-Cécile vous envoie la liste des courses afin de pouvoir remplir placards et frigo tranquillement avant le début de la session.

Dès la réception de la liste de courses, mes premiers doutes sont apparus lorsque j’ai vu des aliments tels que « pâte à tarte » ou « pains à burgers complets » ou même « lait de coco ». Beaucoup d’aliments que je m’interdisais (ou alors me l’autorisais très occasionnellement) par peur de grossir. J’ai immédiatement écrit à Marie-Cécile qui m’a rassuré en m’expliquant que les recettes de la première semaine se rapprochent beaucoup de l’alimentation « classique » et que si je voulais, je pourrais les « sauter ».

Me voilà rassurée jusqu’à ce que je reçoive les recettes.  J’ai été déstabilisée par les recettes et les quantités. Cela me semblait « trop » que ce soit en quantité ou en apport calorique. J’avais beau me répéter que c’était dans ma tête et que les recettes étaient saines, équilibrées et réfléchies par une équipe de naturopathes, mon cœur s’est emballé et deux fils se sont touchés dans mon cerveau. Malgré être sortie des TCA depuis plus d’un an et demi, mes vieux démons ont refait surface ce soir là avec toujours cette peur viscérale et totalement infondée de prendre du poids… Du coup j’ai englouti une banane, deux abricots, un carré de chocolat noir, une poignée de granola et j’ai appelé une de mes amies en pleurs. Après cette conversation, je suis allée méditer pour finir de m’apaiser.

Le lendemain, j’ai donc débuté ma détox du sucre avec mes peurs mais aussi la volonté d’arriver à lâcher prise sur mon alimentation et de me reconnecter à moi même. C’est d’ailleurs le conseil que m’a donné Marie-Cécile lors de notre échange par mail.

Sur ces conseils, j’ai donc essayé d’être au maximum à l’écoute de mon corps et de mes sensations, de manger en pleine conscience et d’apprendre à distinguer faim et « envie de manger ». Je me suis mise à manger plus doucement, bouchée après bouchée en essayant d’être dans le moment présent. Moi qui m’écoutais peu et qui avais tendance à manger à toute vitesse le nez sur mon téléphone, c’était vraiment nouveau pour moi.

Deuxième et Troisième semaine : je commence à faire confiance au programme et j’apprend à m’écouter

A la suite de ma première consultation, Marie-Cécile me prescrit de la gemmothérapie ainsi qu’une Fleur de Bach afin que je diminue mon état de stress général du au surmenage (pas évident de gérer un boulot à temps plein, le blog, la maison, une vie sociale..) et que je retrouve un sommeil de bonne qualité.

Je lis avec assiduité les e books de Marie-Cécile et je m’accorde tous les jours un moment au calme soit pour méditer soit pour écouter les podcasts de Sophrologie de Marine.

Je me rends compte qu’avec la chaleur, je n’ai pas faim le matin au réveil. Alors je m’écoute, je ne me force pas et j’emporte mon petit déjeuner avec moi pour plus tard.

Je prends d’avantage de plaisir à cuisiner les recettes d’Aurore et surtout je me régale.

Les recettes sont rapides, faciles, avec peu d’ingrédients et prévues pour plusieurs jours. Quand c’est bon, cela ne me dérange pas de manger la même chose plusieurs fois dans la semaine et cela me fait gagner un temps fou.

Enfin presque, car à ce stade là de la détox, je continue de cuisiner différemment pour Pierre.

Quatrième semaine : je trouve mon rythme

Je commence à maîtriser les principes de bases et les indices glycémiques des aliments. Du coup, de temps en temps, je m’accorde un déjeuner dehors ou une recette perso (une assiette fourre-tout comme je les aime).

Les soirées sont un peu plus difficiles à gérer. J’essaye de faire les bons choix niveau alimentation et de boire moins d’alcool. Mais surtout, j’apprends à être indulgente avec moi même et ne pas culpabiliser le lendemain.

La deuxième quinzaine de juillet nous sommes en vacances. De commun accord avec Marie-Cécile, je fais une pause dans le programme et je reprendrais à mon retour.

Cinquième et sixième semaine : retour de vacances, reprise de la détox et crises de sucre

J’ai plutôt bien géré la première semaine mais la seconde a été un peu plus chaotique entre apéros, restaurants et même un maxi cornet de glace. Je n’ai pas pris de poids mais mon organisme lui, ne savait plus où il habitait à la reprise du programme. D’autant plus que j’ai re attaqué fort avec la cinquième semaine du coaching qui est celle la plus basse en sucre (et la plus stricte du coup).

J’ai eu pas mal d’envies de sucres les premiers jours mais j’ai résisté et j’ai « shunté » mon cerveau avec des infusions maison sans sucres, des yaourts végétaux nature (celui au lait de coco de chez Andros est une petite pépite) ou du chocolat noir 80%.

Pour le coup, je n’avais accepté aucunes invitations ces deux semaines pour ne pas être tentée et surtout me retrouver et prendre du temps pour moi.

A partir de là, je prépare d’ailleurs la même chose pour Pierre le soir et je le laisse cuisiner lui même ses propres lunchboxs. Cela me libère du temps, de l’énergie et m’aide à d’avantage lâcher prise.

Septième et Huitième semaine : je suis reconnectée avec mon corps

Les deux dernières semaines se passent parfaitement bien. J’aime beaucoup le tournant que prennent les recettes et les e books. Marie-Cécile introduit les grands principes de naturopathie en matière d’alimentation saine (diminution du gluten, du lait de vache, consommer d’avantage de bonnes graisses).

Je suis même un peu triste lorsque le programme s’achève mais je repars avec de bonnes bases pour être autonome. Je sais que j’ai maintenant de meilleures bases pour continuer à manger sainement mais surtout que j’ai trouvé mon équilibre.

Ma seconde et dernière consultation avec Marie-Cécile marque la fin du coaching. Mon état de stress général a vraiment diminué et j’ai retrouvé un sommeil de qualité.

Mon bilan sur ces 8 semaines de détox du sucre

Le but de ce programme est bien sûr de baisser l’apport en sucre trop présent dans notre alimentation et nocif pour la santé. Mais outre cela, il permet de réapprendre à manger et surtout de se reconnecter à ses sensations et à ses besoins.

Avant, je mangeais comme un robot mes 3 repas et 2 collations par jour. Ce coaching m’a permis d’apprendre à mieux écouter mon corps et à lâcher prise sur les calories, les macros etc… Moi qui au début, flippais de prendre du poids car j’avais l’impression que les recettes étaient trop « riches », j’ai perdu 2 kilos au cours de ces deux mois (même si ce n’était pas le but premier).

Aujourd’hui, je me sens beaucoup plus connectée à mes besoins et je comprends encore mieux comment le corps et l’alimentation fonctionnent (merci les e books de Marie Cécile).

Je remercie sincèrement toute l’équipe de Naturo Flow et surtout Marie Cécile pour son écoute et sa bienveillance.

Infos pratiques (date de la prochaine session, tarifs et code promo)

Pour les huit semaines, il y a deux formules :

  • Le Pack Essentiel qui comprend un e book par semaine, un podcast de sophrologie, les recettes, menus de la semaine et liste de courses ;
  • Le Pack Coaching avec ce que j’ai décrit juste au dessus et deux consultations de naturopathie en ligne (une au début et une à la fin du programme pour en ancrer l’évolution et accompagner vers un suivi).

Avec le code ANANAS30 -30€ vous serons offerts soit le pack Essentiel à 150€ au lieu de 180€ ou Coaching à 250€ au lieu de 280€.

Un règlement en deux fois est possible si besoin car Marie-Cécile ne veux pas que l’aspect financier soit un frein au bien-être.

La prochaine session débutera le 17 septembre. Le code promo est valable jusqu’au 16 septembre. Les inscriptions se font en ligne sur le site de Naturo Flow.

Pour ceux qui souhaiteraient avoir un suivi après le coaching, Marie-Cécile reçoit bien sûr en consultation avec un tarif préférentiel pour ceux qui ont suivi le programme.

Prenez soin de vous ♥

Related Posts

2 Comments

  • Reply
    Clara
    1 septembre 2018 at 7 07 38 09389

    Cette detox a l’air vraiment intéressante, pas un banal régime à suivre mais des explications et un suivi personnalisé! Est ce que les repas étaient personnalisé pour t’es besoins ?
    La naturopathie je ne m’y suis jamais vraiment intéresser mais j’aimerai bien un peu me renseigner là dessus!

    • Reply
      lananasblonde
      1 septembre 2018 at 12 12 44 09449

      Coucou Clara, les recettes sont les mêmes pour l’ensemble des personnes participant au coaching. Chaque recette possède une alternative végétarienne. Si tu souhaites remplacer un ingrédient il suffit juste d’envoyer un mail à Marie Cécile afin qu’elle te dise si c’est ok ou pas (au niveau des associations ou de l’indice glycémique). Après pour ce qui est des quantités, l’idée est vraiment de t’écouter. Si tu n’as plus faim, tu n’es pas obligée de finir ton assiette. Et si tu as besoin d’une collation, il suffit aussi de lui demander ce que tu peux prendre comme aliment 🙂

    Si tu veux me laisser un petit mot ça fait toujours plaisir :)

    %d blogueurs aiment cette page :