Beauté

Démêlant pour cheveux maison et naturel à l’avoine

Une des choses positives que je retire du confinement fut le fait de faire (enfin) mes propres laits végétaux. Mon favori est celui à l’avoine car il est vraiment simple, rapide et bon marché. Seulement, il ne se garde que quelques jours. Pour ne pas le jeter, je me suis inspirée de la recette du démêlant pour cheveux à l’avoine vu sur le site de La Belle Boucle.

Ce site est d’ailleurs une vraie pépite ! Si vous souhaitez faire une transition capillaire vers le naturel, vous y trouverez de très bons conseils. Contrairement à son nom, pas mal d’astuces s’appliquent aussi aux cheveux ondulés ou raides.

Un démêlant et gainant naturel

Le lait d’avoine, de part ses propriétés nutritives et anti oxydantes, démêle les cheveux naturellement. Il apporte aussi de la souplesse et de la brillance. Enfin, il est apaisant pour le cuir chevelu.

Ce démêlant est juste ultra simple à faire, il est zéro déchet et fonctionne très bien sur tout type de cheveux.

La recette du démêlant à l’avoine

Pour se faire, il n’y a rien de plus simple. Je verse le reste de mon lait d’avoine maison dans une petite casserole. Puis je mets à cuire à feu très doux en remuant régulièrement avec une spatule en bois. Il va réduire et s’épaissir naturellement à la cuisson. Lorsqu’il prend une consistance de masque pour les cheveux, je verse le tout dans un petit pot en verre propre. Je ferme et je laisse bien refroidir.

Je le garde dans le tiroir de ma salle de bain et je l’utilise dans la semaine en général.

Comment utiliser ce démêlant

Pour ma part, je m’en sers comme d’un après shampoing. Après avoir lavé et rincé mes cheveux, j’en applique sur mes longueurs. C’est là où la magie s’opère. Instantanément, elles sont démêlées et toutes douces !

Je rince ensuite le tout. Puis je laisse sécher mes cheveux naturellement lorsque j’ai envie d’ondulations.

Mais la plupart du temps j’utilise un sèche cheveux et je les brosse la tête en bas puis de chaque côté. Cela me permet de les lisser sans lisseur et surtout d’aller plus vite. Oui, je le sais, une chaleur directe sur le cheveu aurait tendance à l’abimer. Cet accessoire est d’ailleurs souvent banni dans les méthodes naturelles.

Ma transition capillaire

Pour moi, retrouver mes cheveux naturels est encore un gros point d’interrogation. J’y aspire de plus en plus mais je sais que c’est assez long et la patience n’est pas mon fort. Le hic aussi est que j’ai du mal à me voir sans mon blond.

Je ne me mets pas la pression de ce côté. On ne peut pas être parfait sur tous les points. Tout est une question de temps. L’idée est plantée. Je la laisse germer. Ainsi, lorsque j’aurais le déclic cela se fera plus facilement. Bientôt L’ananas ‘turelle ?

Et vous, vous en êtes où dans votre rapport avec vos cheveux et la beauté au naturel ?

Prenez soin de vous.

Related Posts

No Comments

Leave a Reply