Nutrition

Rééquilibrage alimentaire – Six mois avec le programme WW

Bonjour vous,

J’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui nous nous retrouvons avec un article qui m’a été beaucoup demandé : mon retour d’expérience avec le programme WW (connu avant sous le nom de Weight Watchers).

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez sans doute que, comme toutes les femmes, j’ai des hauts et des bas avec mon poids (surtout des hauts en fait).

Pendant des années, je me suis battue avec la balance. Enchaînant diététiciennes, mal bouffes, régîmes drastiques genre Dukon, re craquage…

Il y a 6 ans, lassée de faire le Yo Yo avec les régîmes, je me suis inscrite au programme Weight Watchers Online. Ma tante qui avait perdu 16 kilos avec m’avait dit que c’était très simple, ultra adaptable et que tu mincis en douceur. J’ai pensé alors que c’était exactement ce qu’il me fallait.

C’est également à cette période que j’avais eu une prise de conscience sur la mal bouffe et que je souhaitais manger mieux. Je vous invite à lire ma série d’article intitulée SlowDiet à ce sujet.

Ma première expérience avec le programme Weight Watchers online a été très positive. J’ai perdu 6 kilos en 4 mois et je ne les ai pas repris. C’était effectivement très simple à suivre (une fois que l’on à compris le coup des points qui s’appelaient d’ailleurs ProPoints à l’époque) et ultra adaptable. Si tu veux manger un croissant au petit déjeuner, tu peux mais tu équilibres ta journée derrière.

Entre mon rééquilibrage alimentaire, l’abandon de mes mauvaises habitudes et le sport, je suis passée à la taille 36, chose qui ne mettait plus arrivée depuis l’adolescence.

Aujourd’hui, malgré une bonne hygiène de vie ponctuée de petits plaisirs, j’ai des périodes où je prends du poids (comme la plupart des femmes en fait). Lorsque c’est un ou deux kilos, je ne m’affole pas (même si ça me saoule). Je fais comme d’habitude et je patiente.

La plupart du temps, ça part tout seul. Mais à d’autres moments, ils se tapent l’incruste et ramènent même des potes!

Il y a 3 ans, j’avais repris quelques kilos et je me sentais très mal comme ça. J’avais essayé de les perdre en faisant plus de sport et encore plus attention à ce que je mangeais mais rien n’y faisait. Je me suis donc réinscrite à Weight Watchers Online. Cela a fonctionné de nouveau comme la première fois.

J’ai connu à nouveau cette situation cet hiver. Au début, j’ai mis cela sur le compte des fêtes de fin d’année et je me suis dit que j’allais tout perdre en janvier. Sauf que le temps passait et ces centimètres supplémentaires avaient l’air d’avoir posé leurs valises.

Ne me sentant une nouvelle fois pas bien comme cela, je me suis réinscrite illico à Weight Watchers qui était devenu WW.

Comme j’ai une grande partie de ma communauté qui me suit pour mes recettes simples et saines, je me suis dit que j’allais partager mon expérience sur Instagram. Je vous avais également publié quelques recettes gourmandes ici comme un brownie sans matières grasses ou un petit Jar cake également cacaoté.

Très vite, la marque m’a contacté pour me proposer une collaboration. Etant déjà plus que convaincue par la méthode, j’ai tout de suite accepté.

Voilà donc mon article bilan sur ces 6 mois avec la méthode WW. Cet article est donc sponsorisé mais comme je vous l’expliquais plus haut, WW et moi on s’entendait déjà très bien même avant ce partenariat 🙂

La Méthode WW Online

Le système des Smart Points (ou SP pour les intimes)

Comment sont ils calculés

Les Smart Points sont, comme leur nom l’indique, des points attribués à chaque aliment.

Plus un aliment est riche en graisses et en glucides, plus son nombre de SP est élevé. Au contraire, plus il est pauvre en graisses et glucides et riche en protéines, plus son nombre de SP est bas.

Tous les aliments et leur équivalent en Smart Points sont répertoriés dans l’application WW Mobile. J’ai d’ailleurs été impressionnée au fil des années de voir apparaître les graines de chia, la purée d’amandes ou encore les différentes farines que l’on peut trouver en magasin bio.

Vous pouvez également retrouver un produit du commerce en scannant simplement son code barre via l’application.

Si par aventure, ce produit n’est pas répertorié, on peut le créer facilement en recopiant les valeurs nutritionnelles dans l’outil « Calculateur de points ».

Un quota de SP quotidien à respecter

Lors de votre inscription sur le site internet WW, vous renseignez votre âge, votre taille, votre sexe, si vous allaitez ou pas (l’application est interdite aux femmes enceintes) et le poids que vous aimeriez atteindre. D’ailleurs si celui ci est trop bas, le site vous le signale.

Ensuite, grâce à ces données, le site vous attribue un nombre de points journalier. Par exemple, j’avais un nombre de 23 SP à « manger » par jour.

Il existe aussi une réserve hebdomadaire de 32 Smart Points pour se faire plaisir. Vous n’êtes pas obligé de l’utiliser mais elle est bien utile lorsque l’on sort. Par contre 32 SP ça va très très vite donc c’est pas la guinguette non plus!

Si l’on a explosé sa réserve de SP on peut la renflouer en passant à 19 SP par jour. On remet ainsi 4 SP dans la caisse. Mais je crois que l’on ne peut le faire que 2 fois dans la semaine et honnêtement je ne m’en suis jamais servie.

Je crois que l’on peut également « récupérer » des points avec le sport mais pareil je ne m’en suis jamais servie. Pour moi, mon activité physique est du bonus à une bonne alimentation.

En fait, l’idée est d’avoir de bons apports quotidiens et éviter le système de privation/repas gargantuesque qui emmène à la prise de poids.

Outre ce système de SP, il est évident qu’il faut manger équilibré pour que la méthode fonctionne. Pour cela, l’application vous propose un tas de recettes saines et savoureuses. Un bon nombre sont d’ailleurs végétariennes. Si un ingrédient ne me convient pas (par exemple le lait de vache pour moi), je peux le remplacer par un équivalent végétal en modifiant la recette directement dans l’application.

Les aliments à 0 SP

WW a établi une liste d’aliments à 0 SP dans laquelle on peut piocher pour arriver à satiété.

Le mot « satiété » est très important car ce ne sont pas non plus des aliments « à volonté » (sauf pour les légumes selon moi).

Dans cette liste on retrouve TOUS les fruits et les légumes (sauf l’avocat), les légumineuses, le poisson (y compris le saumon), les oeufs, le tofu (nature ou fumé), les laitages 0%, la compote sans sucres ou encore le yaourt de soja.

En résumé, chaque aliment à un nombre de points attribué et vous un nombre de points à respecter dans la journée. Concrètement, si l’on veut suivre cela correctement, il faut établir ses journées à l’avance et donc cela nécessite un peu d’organisation.

Comment j’organise une journée type

J’ai établi ma journée type en fonction de moi c’est à dire mon mode de vie, le fonctionnement de mon corps et les moments de la journée ou j’ai faim/moins faim.

Je me lève le matin affamée. Je petit déjeune vers 6 heures et je ne déjeune pas avant 13 heures. Il me faut donc un truc qui « tienne au corps ». Je me prépare donc un porridge la plupart du temps. En comptant les flocons d’avoines, le lait végétal et la purée d’oléagineux on arrive vite à 7-8 SP.

Le midi je me prépare une belle assiette avec en général 200 grammes de féculents, des légumineuses, des légumes et une dose de matières grasses (huile d’olive, colza, lin ou noix). Ce qui nous fait également un total de 8 SP en moyenne.

Si j’ai envie d’une collation vers 17 heures, je croque un ou deux fruits. Si j’ai très faim, je complète avec du yaourt de soja.

Le soir comme il me reste en général 5-6 points, je me prépare le même type d’assiette que le midi (légumes cru/cuits, légumineuses si j’ai très faim, 1 dose de matières grasses) mais avec juste 100 grammes de féculents ou alors 50 grammes de pain.

Lorsque je pratique le jeûne intermittent et que je ne mange pas le matin, je veuille à manger un peu plus gras (un ou deux carrés de chocolat noir 85% en guise de dessert ou de collation par exemple) pour respecter mon quota de points journalier.

Bien entendu, c’est MA façon d’appliquer la méthode. Elle m’est propre et dépend vraiment de MOI. Une journée type est vraiment propre à chaque personne, c’est ce qui fait que cette méthode est très adaptable.

Comment je gère mes écarts

Un peu plus haut je vous ai parlé de la réserve de points hebdomadaire.

Lorsque j’ai une sortie de prévu, je pioche dedans mais j’équilibre aussi ma journée en amont en « consommant peu de points ». Pour cela, je mise sur la liste d’aliments à 0 SP.

Combien de temps j’ai suivi la méthode WW

Comme le titre l’indique, j’ai suivi le programme pendant 6 mois avec 2 mois de « perte » et 4 de stabilisation.

Pendant ces 6 mois, je faisais une entorse à la règle en m’accordant le dimanche comme une journée sans compter. Je ne faisais pas des folies non plus en cumulant brunch et burger mais je me faisais plaisir avec mes petites recettes ou en famille lors d’un déjeuner sans avoir le nez dans l’application.

Les quantités comptent beaucoup dans la méthode. Je me faisais donc plaisir avec le dessert de Maman mais en petite portion.

Est ce que je recommande la méthode WW

Je pense que la réponse ne va pas vous étonner : OUI je recommande cette méthode.

Je l’ai déjà fait auprès de mes amies et celles qui ont franchi le pas on été très satisfaites.

C’est une méthode que je referais moi même si je suis amenée à reprendre du poids (après une grossesse par exemple si j’ai cette chance un jour).

Si cela vous a paru trop compliqué, sachez qu’il existe aussi un programme avec des ateliers pour mieux comprendre le programme et rester motivé.

Prenez soin de vous.

Related Posts

No Comments

Si tu veux me laisser un petit mot ça fait toujours plaisir :)

%d blogueurs aiment cette page :