Recettes

Pâte à crêpes vegan

La chandeleur, c’est demain ! Et comme j’aime donner dans l’originalité, j’ai fais des crêpes de week-end. Pendant longtemps, j’ai gardé ma recette de crêpes sans gluten et sans lactose. Cette année, j’avais envie de sortir de ma zone de confort avec une recette vegan. J’ai essayé d’être vegétalienne à une période mais cela s’est avéré compliqué (j’en parle ici). Le végétarisme à tendance vegan reste le plus simple pour moi. Par habitude, je cuisine donc beaucoup avec des oeufs (appareil à quiche, gâteaux ou encore pâte à crêpes). Finalement, en faisant quelques recherches et plusieurs essais pour comprendre comment remplacer le liant de l’oeuf, je suis très contente d’avoir trouvé ma recette de pâte à crêpes vegan.

Cette recette est évidemment sans lactose mais j’ai préféré la faire avec de la farine de blé. Tout d’abord car le gluten permet de lier plus facilement. Mais également car cela reste la farine la moins chère, cultivée et produite en France. Comme nous la digérons très bien, nous avons fait le choix désormais de cuisiner avec. car c’est bien plus économique et local.

Les ingrédients pour une douzaine de crêpes

  • 350 grammes de farine de blé bio
  • 50 grammes de fécule de maïs bio
  • 1 pincée de sel
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive bio
  • 700 millilitres de lait de soja à la vanille
  • 1 bouchon de rhum brun

La préparation

  • Mélangez les ingrédients secs dans un saladier.
  • Faîtes un puit et versez y l’huile. Mélanger légèrement avec un fouet.
  • Ajoutez le lait petit à petit, en mélangeant en même temps afin d’éviter la formation de grumeaux.
  • Ajoutez le rhum.
  • Laissez reposer environ 2 h à température ambiante pour avoir de belles crêpes souples et élastiques.
  • Mélangez de nouveau la pâte. Si celle ci s’est trop épaissie, ajoutez un peu de lait végétal.

Il n’y a plus qu’à faire cuire vos crêpes dans une poêle bien chaude et huilée.

Quelques idées de garnitures gourmandes

Mon compagnon est du genre à ne manger des crêpes uniquement avec une pâte à tartiner très connue à l’huile de palme. Au début, je le laissais acheter son pot… que je finissais par finir moi même à la cuillère parce que c’est vrai que c’est très bon (le sens du sacrifice).

Pour sauvegarder les Orangs-outants (et mes fesses), je ruse désormais avec des garnitures originales et gourmandes :

  • chocolat noir fondu et petits dès de poire
  • chocolat noir fondu et purée de cacahuètes
  • pommes poêlées à la cannelle et purée d’amandes ou de noisettes
  • jus de citron et sucre
  • sirop d’érable et amandes effilées

Bon appétit !

Related Posts

No Comments

Leave a Reply