Mes adresses

Le Fabrègue – Le bouchon provençal de Chez Daniel et Julia à Fabrégas

Bonjour vous,

J’espère que vous allez bien.

Le week-end dernier, nous nous sommes accordés un moment en amoureux comme nous les aimons. Le temps d’un déjeuner, nous sommes partis nous échapper vers la plage de Fabrègas à La Seyne sur Mer.

Juste au dessus du sable brun, se dresse Chez Daniel et Julia, véritable institution très connue des locaux, dont le restaurant Les Roches Rouges a fêté ses 100 ans au mois d’octobre dernier.

Mais c’est dans le bouchon provençal, Le Fabrègue, que nous nous sommes arrêtés pour savourer une cuisine de bistrot imaginée autour des produits de la mer.

Le Fabrègue – Le bouchon provençal de Chez Daniel et Julia à Fabrégas

Chez Daniel et Julia, une histoire de famille

Son BTS obtenu au lycée hôtelier Anne Sophie Pic à Toulon, Julia Viglietti rejoint son père Daniel en cuisine en 2002. Après s’être battue pour imposer sa place derrière les fourneaux, elle reprend les rennes du restaurant familial en 2016, épaulée par son mari Pierre Velardocchio à la salle. Ancien artiste grapheur, Pierre a d’ailleurs réalisé l’immense fresque devant le restaurant ainsi que plusieurs œuvres qui décorent les murs. Aujourd’hui, c’est en salle qu’il officie et distille ses précieux conseils en matière d’œnologie.

C’est en avril 2018, qu’ils décident d’ouvrir les portes de l’établissement à la cuisine bistronomique en lançant Le Fabrègue, un esprit de bouchon lyonnais mais avec des spécialités méridionales.

L’histoire de Julia me touche beaucoup car cette femme forte a réussi à s’imposer face à un univers très masculin et à prouver son talent et sa valeur auprès de ses pairs et de son père.

Avant cela ne se faisait pas une femme derrière les fourneaux, c’était les hommes en cuisine et les femmes à salle.

Julia Viglietti

Le Fabrègue, une cuisine de bistrot autour de la mer

Le même endroit, la même cuisine, les mêmes produits… les deux seules choses qui distinguent Le Fabrègue du restaurant gastronomique Les Roches Rouges sont la salle située à l’avant du restaurant et la carte.

Seulement quatre entrées, quatre plats et deux desserts sont à la carte. Tout est fait maison avec des produits frais et locaux. Les légumes issus de l’agriculture biologique viennent de chez un agriculteur juste au dessus et le restaurant travaille avec six pêcheurs du coin. La carte évolue d’ailleurs en fonction des produits, voilà pourquoi aucunes des garnitures ne sont précisées (à l’exception de la cade faîte maison qui accompagne tous les plats). Un plat du jour est également préparé du lundi au jeudi midi.

Différentes formules sont proposées en semaine pour déjeuner aux alentours de 20 euros. Tous les vendredi midi, Julia fait la « Bagna cauda », une spécialité piémontaise conviviale composée d’une sauce à base d’anchois dans laquelle on trempe des crudités. Le samedi midi, c’est un Brunch coquillages à volonté pour 30 euros par personne.

Nous avons mangé à la carte ce dimanche avec en entrée la tortilla de magret fumé pour monsieur et la brandade de morue pour moi. Moi qui aime beaucoup la brandade, j’ai apprécié en déguster une faîte maison. Nous avons poursuivi avec la daube de poulpe, cuisinée au vin rosé ce jour là et cuite pendant dix heures, et le tataki de poisson sauvage qui s’est transformé en filet cuit à l’unilatérale pour s’adapter à la pêche du jour (de la Coryphéne). Les deux plats étaient vraiment délicieux, mention spéciale pour la daube de poulpe. J’ai adoré la cade maison qui accompagne tous les plats. Nous avons terminé par une note sucrée, ultra gourmande et délicieusement régressive en partageant une crème brûlée à la gousse de vanille servie avec un cookie aux noix de pécan.

Pour les personnes ne souhaitant pas consommer de produits d’origine animale, il y a une entrée végétalienne (potage de légumes bio au lait végétal) à la carte et pour le plat, comme tout est fait minute et maison, la chef s’adaptera sans problème.

De même, si vous n’avez pas de régime alimentaire spécifique vous pouvez aussi laisser carte blanche à Julia.

On cuisine ce que les gens on envie de manger.

Julia Viglietti

Nous avons passé un très bon moment entre la cuisine délicieuse, le service aux petits soins et la vue sur la plage de Fabrèguas. La prochaine fois nous viendrons un jour ensoleillé afin de profiter de la terrasse et de la douceur de vivre de ce lieu.

Ouvert du mardi au samedi midi et soir ainsi que le dimanche midi en basse saison et 7j/7 l’été. Réservation conseillée au 04 94 94 85 13 pour Les Roches Rouges et au 04 94 94 75 13 pour Le Fabrègue.

Related Posts

No Comments

Si tu veux me laisser un petit mot ça fait toujours plaisir :)

%d blogueurs aiment cette page :