Mes adresses

Séville – Deux jours dans la capitale andalouse

Bonjour vous,

J’espère que vous allez bien.

Le mois dernier nous passions un week-end en amoureux à Séville pour les 30 ans de Pierre.

Nous aimons bien partir à cette période de l’année. Nous avons souvent du beau temps comme l’année dernière à Lisbonne, c’est en général moins cher et surtout cela correspond à notre date d’anniversaire de rencontre (le 19 octobre 2015).

C’est en me replongeant dans les photos que je me suis dit que j’avais très envie de vous partager les adresses et visites que nous avons aimé à Séville.

Premier jour à Séville

Notre arrivée

Nous sommes arrivés le vendredi soir à Séville. Moi qui adore l’Espagne, j’étais très excitée. J’avais déjà visité Barcelone avec deux amies et Madrid avec Pierre mais je ne connaissais pas du tout l’Andalousie.

Nous avions pris un logement dans le quartier de Triana (voir chapitre « Conseils et Informations Pratiques »). Après avoir déposé nos valises dans notre location, nous sommes allés boire une bière et manger un morceau vers la Torre Del Oro.

Petit déjeuner chez Almazen Café

Le Samedi matin, après une bonne grasse matinée nous sommes allés déjeuner chez Almazen Café. J’ai pris un bol vegan avec yaourt végétal, fruits et muesli et Pierre a pris du salé. Nous en avons eu pour 10 euros à deux avec deux jus.

Visite de la Cathédrale de Séville

Le temps de petit déjeuner, il était déjà presque midi. Nous sommes allés visiter la Catedral de Sevilla. Comme tous nos voyages, nous n’organisons quasiment rien et nous nous laissons porter sur place. Sauf que là nous aurions vraiment du prendre nos billets à l’avance sur Internet (ce que je vous recommande vraiment de faire). Cela nous aurait évité de faire une bonne heure de queue sous la chaleur du soleil espagnol.

La Cathédrale est immense, majestueuse, magnifique. La vue sur la ville est également très impressionnante depuis la tour. Il faut compter 9 euros le ticket sans visite guidée.

Déjeuner chez Habanita

Après la visite, nous sommes allés déjeuner vers 15 heures (toujours se mettre à l’heure locale) chez Habanita. Situé au fond d’une impasse, on peut y déjeuner dans la petite cour. C’est un endroit surprenant car vous quittez un quartier bruyant et touristique de Séville pour vous retrouver d’un coup dans cet endroit très paisible. C’est un petit restaurant où tout est fait maison avec quasiment la moitié de la carte en option végétarienne et végétalienne. J’ai pris une salade de tomates et des falafels tandis que Pierre a gouté le cochon ibérique. C’était vraiment délicieux! Je me suis laissée tenter par le flan coco vegan en dessert. Nous en avons eu pour 45 euros à deux pour plats, boissons, cafés et un dessert.

Le quartier de Santa Cruz et l’Hospital de los Venerables

Après le déjeuner, nous sommes allés nous perdre dans les charmantes ruelles du quartier de Santa Cruz. Le quartier est vraiment très mignon, on aime se perdre dans les petites ruelles. Nous en avons profité pour visiter l’Hospital de Los Venerables (10 euros avec l’audio guide). C’est une très belle bâtisse avec une jolie chapelle. La visite se termine par un galerie d’Art.

Un verre en fin de journée sur le Rooftop d’un hôtel

Nous avons fini cette belle journée autour d’un verre sur le rooftop du Eme Cathedral Hotel. C’est assez cher (comptez 6 euros le soft de 25cl et 15 euros le cocktail) et pas très typique (surtout des touristes et des gens aisés) mais la vue vaut le détour.

Diner chez Fargo

Ce soir là nous avons diné chez Fargo, un joli restaurant (bio il me semble) dont la moitié de sa carte est végétarienne/vegétalienne. Le service est aux petits soins et la cuisine est très bonne (bien qu’à choisir nous avons préféré Habanita). Après avoir partagé un trio d’houmous, nous avons tous les deux craqué pour le risotto. Pierre a pris en dessert le brownie vegan (tout arrive) et moi la mousse au chocolat. Nous en avons eu pour 77 euros pour une entrée à partager, deux plats, deux desserts et une bouteille de vin.

Deuxième jour

Visite du Real Alcázar

Comme je vous le raconte plus haut, nous n’avions pas pris nos places à l’avance sur Internet pour la cathédral et le Real Alcázar (les deux monuments incontournables de Séville). Nous nous sommes donc levés tôt pour arriver un peu avant l’ouverture de la billetterie du Real Alcázar.

Après 2 heures et demi d’attente, notre patience a été récompensée. Les jardins de ce fabuleux palais sont une des plus belles choses que nous avons vu dans notre vie. Pour la petite anecdote, certaines scènes de Game of Thrones y ont été tournées. Le prix du ticket sans visite guidée est de 11,50 euros.

Brunch chez Paradas 7

Encore tout émerveillés, nous commencions à avoir drôlement faim et nous avions envie d’un brunch. Nous sommes donc allés chez Paradas 7. Le lieu est juste ultra cosy. C’est très très bon et vraiment pas cher (15 euros à deux pour deux assiettes et deux jus maison). Le seul bémol et que c’est assez éloigné du centre.

Il n’y a pas grand chose à faire dans le quartier. Nous sommes montés à las Setas de Sevilla (3 euros l’accès) où l’on peut avoir une vue à 360 degrés de la ville (attention il y fait très chaud) avant de rejoindre la Plaza de España.

La Plaza de España

Comme nous commencions à en avoir plein les jambes, nous avons pris des trottinettes électriques. Celles ci sont mises à disposition un peu partout dans la ville et utilisables avec une simple application (voir le chapitre « Conseils et Informations pratiques »).

La Plaza de España est immense et fabuleuse. J’en ai eu le souffle coupé lorsque nous y sommes arrivés!

Nous avons posé les trottinettes à l’entrée du parc et nous sommes allés déambuler dans ce lieu magnifique.

Promenade le long des quais et dans le quartier de Triana

Ce dimanche s’est achevé au ralenti avec une balade sur les quais. Nous avons ensuite rejoint le quartier de Triana où nous nous sommes arrêtés pour refaire le monde autour d’un pichet de sangria.

Diner chez Arte y Sabor

Le soir, nous sommes allés diner chez Arte y Sabor. Ce restaurant de tapas à la carte mixte (omni-végé-vegan) se trouve sur une grande place très animée dans un quartier de Séville que nous ne connaissions pas du tout.

Nous en avons eu pour 46 euros à deux pour plats et boissons. Personnellement j’ai adoré les brochettes de Seitan et les falafels mais Pierre a moins aimé son plat (une sorte de daube de cochon).

C’est le coeur léger et l’estomac plein que nous sommes rentrés nous coucher tôt car nous reprenions l’avions le lendemain matin.

Conseils et informations pratiques

Rejoindre le centre ville depuis l’aéroport

A l’aéroport de Séville, nous avons pris la ligne EA pour rejoindre le centre ville. Les passages sont très réguliers et le ticket ne coute que 4 euros par personne.

Nous avons ensuite marché 10 minutes pour rejoindre le quartier de Triana et notre Air BnB.

Où nous avons logé

J’avais réservé un Air BnB dont je vous mets le lien ici.

Il était très propre et idéalement placé. C’était parfait pour un couple. Par contre c’était un peu bruyant mais avec une paire de boules Quies (j’en prend toujours lorsque je voyage), j’ai dormi comme un bébé.

Se déplacer dans Séville

D’où nous étions, nous avons tout fait à pied ou en trottinette électrique. Le centre ville de Séville est assez petit et tous les monuments sont plus ou moins regroupés au même endroit.

Je vous conseille de télécharger les applications Bird et Lime qui sont les deux marques de trottinettes électriques là bas. Vous pourrez ainsi jongler entre les deux.

Il y a également des vélos en libre service mais nous ne les avons pas utilisé.

Réserver ses billets sur Internet

Ne faîtes pas comme nous, prenez vos billets à l’avance sur Internet pour la Cathédrale et le Réal Alcazar.

Combien de temps prévoir pour visiter la ville

Nous avons trouvé que deux jours étaient amplement suffisant. Si vous avez plus de temps devant vous, le mieux est de vous prévoir un petit tour de l’Andalousie pour voir Grenade et Cordoue par exemple. Il paraît que c’est magnifique.

Le cas de l’avion

En toute honnêteté, j’ai pas mal culpabilisé d’avoir pris l’avion. L’avion créé un clivage social (seulement 10% de la population mondiale est déjà entré dans un aéroport) et c’est également l’un des moyens de transport les plus polluants.

Au quotidien, je fais des efforts pour avoir une vie saine et éco responsable. Cependant voilà, il y a des fois, où sous le coup de l’émotion (offrir un voyage à mon compagnon par exemple), mon cerveau se met en pilote automatique. Ce n’est qu’après avoir dégainé ma carte bleue que je me suis rendu compte de l’impact de mon choix.

Chaque année l’aviation civile émet près de 3% des émissions de CO2 mondiales. Ce sont donc près de 660 millions de tonnes de CO2 qui sont émises par les avions, soit plus de 20 000 kilos de CO2 par seconde.

Source : Planetoscope

La majorité des émissions de CO2 se fait au moment du décollage et de l’atterrissage. Proportionnellement à la distance parcourue, ce sont donc les plus petits vols qui ont le plus d’impact.

Il est clair que pour changer de continent, l’avion est quasiment incontournable. Par contre, pour les petits voyages (en France ou en Europe), il est préférable de privilégier le train.

On parle d’ailleurs de plus en plus de slow tourisme, un concept qui vise à partir plus longtemps et à profiter de son voyage pour marquer des étapes et ainsi découvrir d’avantage de lieux. C’est un projet que j’aimerais de plus en plus réaliser.

Prenez soin de vous.

Related Posts

No Comments

Leave a Reply