Food Nutrition et Bien Être

Pourquoi diminuer sa consommation de viande

Bonjour vous,

Comment allez vous en ce milieu de semaine?

Depuis le début de l’année, j’ai fait le choix de diminuer nettement ma consommation de viande.

Cette décision a soulevé de nombreuses questions de la part de mon entourage et de mes proches comme si je mettais ma santé en danger ou que j’étais folle de me priver des joies de la cochonnaille.

J’avais donc envie de faire cet article. Non, pas pour me justifier car je suis bien dans mes pompes à ce niveau mais pour expliquer ce choix de vie et ses bénéfices (et peut être vous inviter à essayer aussi).

Pourquoi diminuer sa consommation de viande

Dans un premier temps, je tiens à préciser que je ne vais pas faire de militantisme vegan. Je suis consciente que l’homme est omnivore et à toujours manger d’autres animaux.

Oui MAIS l’homme n’a jamais autant mangé de viande que maintenant. Nous sommes OMNIVORE et non CARNIVORE. Nos ancêtres n’ont jamais mangé tous les jours de la viande et encore moins DEUX fois par jour.

Au temps de la préhistoire, nos ancêtres mangeaient des animaux quand ils arrivaient à en chasser. Ils vivaient donc de cueillette la plupart du temps.

Plus récemment, nos grands parents ne mangeaient de viande que deux ou trois fois par semaine (pour les plus fortunés) et ils s’en portaient très bien.

Pour des raisons éthiques

Parlons peu, parlons bien… l’industrie agro alimentaire est plus que barbare! Savez vous qu’un mouton pleure comme un bébé avant d’être abattu?

Les animaux sont élevés dans le noir, hors du sol pour les volailles, engrossés à la chaîne, blindés d’hormones et d’antibiotiques pour grossir plus vite, certains sont malades car cela coûte moins cher et au final… abattus (pas forcement rapidement), dépecés, découpés, mis sous vide pour se retrouver dans nos super marchés. Vous reprendrez bien du jambon?

Vous ne me croyez pas? Je vous invite à lire EAT de Gilles Lartigot ou à voir EARTHLINGS (Terriens) de Shaun Monson. Âmes sensibles s’abstenir car ce sont de véritables électrochocs.

Pour la santé

Une consommation excessive de viande n’est pas bonne pour la santé. Nous ne sommes pas carnivores donc pas conçus pour en manger autant. L’absorption de protéines animales acidifie l’organisme (un pH trop bas engendre un mauvais fonctionnement de notre organisme), fatigue les reins et les intestins.

De plus, la plupart du temps, nous mangeons  de la daube. L’industrie agroalimentaire ne nous veut pas du bien, elle veut faire du chiffre! Attention je ne développerais pas de théorie du complot, ce sont juste des faits. Pourquoi mettre de la viande de cheval issue des pays de l’est dans des lasagnes surgelées (au boeuf), sinon que pour faire d’avantage de profit?

A ce titre, les animaux élevés pour notre consommation gargantuesque de viande sont dopés aux antibiotiques pour grossir plus vite. En effet, la prise d’antibiotiques à forte dose va tuer la flore intestinale des animaux. Sans barrière intestinale, les animaux vont assimiler beaucoup plus de nutriments et donc prendre du poids plus vite. Une viande qui va donc se retrouver dans nos assiettes et partager avec nous son petit cocktail de substances médicamenteuses (oh joie!).

Pour la petite info (je travaille dans la biologie donc je parle en connaissance de cause), ce type de procédé contribue fortement au développement de bactéries multi résistantes aux antibiotiques.

Bonne nouvelle, il existe encore de la bonne viande notamment celle du boucher ou celle issue de l’agriculture biologique. Mais il n’y a pas de secret, il faut y mettre le prix. Eh oui, moins c’est cher, plus c’est… de la merde. Alors pourquoi ne pas investir le budget « charcut » hebdomadaire en bonne viande deux fois par semaine? Un autre avantage : le goût ne sera pas du tout le même!

Pour la planète

L’industrie agro alimentaire épuise nos réserves naturelles. Pour produire de la viande on utilise, en plus des animaux, du fourrage, du grain, de la terre, de l’eau (minimum deux fois plus que pour la culture de céréales ou de légumes) et on relargue du CO2, des déchets, des eaux usées…

Bien entendu qu’il y a d’autres sources de pollution comme l’industrie, les transports, etc… mais nos choix alimentaires ont aussi un grand impact sur l’environnement.

Je ne prend pas pour Pauline Arthus Bertrand mais c’est une réalité. Si chacun revoit quelques petits aspects de son mode de vie (alimentation, déchets, transport), notre planète pourrait se porter mieux.

Pour le porte monnaie

Un autre avantage et non des moindres, manger moins de viande est économique.

J’ai exactement le même budget « course » que depuis l’année dernière et ce, en mangeant 70 à 80% de produits bios.

Comment remplacer la viande

Les légumineuses sont d’excellentes sources de protéines végétales.

On peut aussi trouver des trucs sympas en magasin bio comme du tofu, du tempeh, des protéines de soja.

Inutile de se ruer vers les substituts à base de tofu (steaks végétales, « saucisses » végétales, …) chers, pas forcement bons et surtout (même si c’est bio) ça reste un produit transformé donc à garder occasionnellement.

Et vous, plutôt viandard, flexi, veggie?

Prenez soin de vous ♥

Related Posts

5 Comments

  • Reply
    Nora Jeanroy
    13 octobre 2016 at 11 h 24 min

    Salut ! !
    J’ai apprécié lire ton article car depuis cette année j’ai changé mon alimentation ! ! Surtout la viande. Après avoir lu « Eat » ma vision de l’alimentation à complètement changé.
    Donc pour moi la viande c’est fini mais je mange de temps en temps poisson et crustacés en choisissant au mieux mes produits (pêche responsable et bio). Donc comme toi je me mets pas dans une « case ». Pour mes parents et mon copain mon choix n’était pas absurde, mais ma soeur me voit comme une extraterrestre mais bon pour moi tout le monde fait son choix !
    Bonne journée

    • Reply
      lananasblonde
      13 octobre 2016 at 16 h 30 min

      Merci pour ton témoignage Laura <3 Effectivement difficile de dire non au gigôt de Mamie sans passer pour un alien! Bravo pour ton engagnement en tout cas. Bisous

  • Reply
    Veggie Chili - L'ananas blonde
    20 octobre 2016 at 6 h 49 min

    […] presque un an, j’ai fait le choix de diminuer ma consommation de viande (j’en parle ici). J’ai donc chercher des alternatives aux protéines animales notamment en dévalisant mon […]

  • Reply
    Emilie
    27 septembre 2017 at 14 h 21 min

    Ton article est génial 🙂 je me retrouve dans ce que tu dis.
    Cependant, quelque chose me dérange. En effet tu dis que les animaux d’élevages sont bourrés d’antibios et d’hormones de croissances.
    Ayant une licence en agro et travaillant dans le para-agricole, fille d’agriculteurs je parle en connaissance de cause donc.
    Pour les antibios c’est tout à fait vrai pour les porcs et les volailles, ça l’est nettement moins pour les bovins, caprins, ovins et equins. Contrairement à l’industrie de la bidoche made in USA.
    Et les hormones de croissances sont interdites d’utilisation en France, contrairement à bien des pays 😉

    Voilà voilà, juste pour donner plus de précisions, car je vois beaucoup cet argument qui est à moitié vrai… d’où le fait de choisir sa viande française et/ou bio!

    Bisous à toi et bonne continuation!

  • Reply
    Fitgirl, faut il prendre des protéines en poudre? - L'ananas blonde
    26 décembre 2017 at 19 h 10 min

    […] D’autant plus que la consommation excessive de protéines n’est pas bonne pour la santé (j’en parle ici). […]

  • Si tu veux me laisser un petit mot ça fait toujours plaisir :)

    %d blogueurs aiment cette page :