Fitness Sport

Je m’entraîne avec So Good Connect

Bonjour vous,

J’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui je vous parle d’un type d’entraînement nouvelle génération : le sport connecté. Avec un concept unique en France, So Good Connect a ouvert ses portes à Ollioules au mois de Mai.

J’ai tout de suite été intriguée par cette salle de sport et après une séance d’essai, j’ai été conquise! Et donc depuis le mois de juin, je m’entraîne avec So Good Connect.

Je m’entraîne avec So Good Connect

La salle de sport

Un bel après midi de juin, j’appuie sur la sonnette de chez So Good Connect. Je suis accueillie avec le sourire par Laurent, manager et fan de Sneakers.

Au milieu d’une déco résolument industrielle et vintage, je découvre un équipement hyper moderne avec des machines dernier cri. Des tapis et vélos elliptiques interactifs avec création de son profil pour suivre son évolution et un grand écran pour écouter de la musique, regarder la télévision ou admirer un paysage plus vrai que nature qui bouge en même temps que vous (j’ai couru dans les rues de L.A. oh yeah). Il y a même une ventilation (« manque plus que le café » comme j’ai dit à Laurent)! Les vélos Espresso sont également connectés. Vous créez un profil et vous pouvez choisir parmi un large panel de parcours de tous niveaux (toujours avec l’écran interactif qui vous permet de « vivre » la course à fond).

Le concept Connect by So Good repose avant tout sur le coaching personnel. En effet, la salle a une capacité maximum de 500 adhérents pour une équipe de 4 coachs contre 1500 en moyenne pour une salle « classique » et le même staff.

En plus des conseils dispensés lors des entraînements, l’équipe propose des « small group training », des cours en comité réduit entièrement imaginés et créés par l’équipe. Le « Tonix » est un Interval Training qui varie exercices intenses et cardio à toute vitesse! L' »Abdo core training » est axé sur le renforcement de la sangle abdominale. Le « Natural work out », inspiré du Pilates, permet de se muscler en profondeur et en douceur. Le « Mobility », plus dérivé du Yoga, permet de s’étirer et de gagner en souplesse. Ces cours sont d’une durée de 35 minutes, temps « idéal » selon les dernières études internationales sur le fitness.

Un premier bilan personnel

Nous commençons d’abord par faire un bilan complet afin de mieux déterminer un programme d’entrainement en fonction de mes objectifs. Laurent m’équipe d’un bracelet e-Gym et commence par créé mon profil (questions générales puis santé et activité sportive).

Scanner corporel 3D et bilan d’impédance

Nous passons donc au bilan d’impédance et au scanner corporel 3D. Le bilan d’impédance permet de déterminer les différentes masses corporelles (os, muscle, eau, graisse) mais aussi le métabolisme basal et lors d’une activité physique. En gros, les calories brulées naturellement par le corps pour fonctionner « au repos » et celles lorsque l’on fait du sport. Le Scan 3D est celui qui m’a le plus impressionnée. On monte sur une plaque tournante qui nous scanne entièrement et nous envoie notre avatar en 3D directement sur notre boîte mail (car c’est assez personnel). J’ai adoré car entre les photos ou les miroirs, on a souvent une image déformée de nous même et on ne « se voit pas ». Cela m’a permis de mieux percevoir mon corps et de cibler les zones à travailler.

Les tests de force

Nous montons à l’étage et je découvre la plateforme d’entraînement constitué de 9 appareils, chacun faisant travailler un groupement musculaire différent pour un « full body work out ».

On fixe des objectifs

En regroupant les résultats des tests de force, les données du bilan personnel et mes objectifs, on détermine un programme d’entraînement qui associe cardio et musculation.

Je m’entraîne à la carte

Grâce à mon bracelet, j’accède à la salle quand je veux aux heures d’ouvertures (7h30-21h du lundi au vendredi et 7h30-18h le samedi) et en dehors dans n’importe quelle salle So Good avec la carte d’accès.

Je varie exercices de musculation sur la plateforme d’entraînement, cardio sur les appareils (tapis, elliptiques, vélos) et small group training.

Un suivi de près

Un coach est toujours disponible pour bien me conseiller et même si on n’ose pas leur demander, ils viennent régulièrement voir si tout va bien.

Les bilans de force sont refaits toutes les 6 séances pour progresser efficacement et le bilan personnel (impédance et scan 3D) toutes les 8 semaines pour voir notre évolution.

J’ai commencé à m’entraîner le mois dernier, et je vois déjà mes bébés muscles se dessiner un peu plus! Il ne me manque plus qu’à envoyer plus sur le cardio pour perdre mon gras qui s’accroche (profites en tu ne resteras pas!!!).

Alors vous venez faire un essai? Ça se passe par ici.

EDIT : Retrouve mon bilan au bout de deux mois d’entrainement ici.

Related Posts

2 Comments

  • Reply
    Leia
    1 août 2016 at 19 h 01 min

    Ça donne vraiment envie helas. Pas de permis et manque de temps , mais c’est vrai que ton article donne vraiment. Envie de faire un essai ☺️ Bravo à toi pour ton jolie bidou ferme

  • Si tu veux me laisser un petit mot ça fait toujours plaisir :)

    %d blogueurs aiment cette page :