Food Nutrition et Bien Être

La Détox d’avril ou comment faire un grand ménage de printemps dans ton corps

Bonjour vous,

j’espère que vous allez bien et que vous passez un bon week-end de Pâques.

Pas de chocolats de mon côté car j’ai profité de cette semaine pour faire une détox de printemps.

En bonne fan des blogs wellness, je suis tombée sur celui de Nina Jova, la fondatrice de la box « La Fin des Haricots », une box bimestrielle qui vous fait découvrir de nouvelles habitudes alimentaires healthy (lien ici). J’ai beaucoup aimé sa version de la détox printanière et je m’en suis ainsi inspirée pour mon propre programme.

J’ai beaucoup aimé me bichonner pendant 8 jours, j’ai donc eu envie de vous parler de la détox d’avril ou comment faire un grand ménage de printemps dans ton corps.

La Détox d’avril ou comment faire un grand ménage de printemps dans ton corps

C’est quoi une « détox »

Le mot « détox » vient de « détoxification » et c’est un petit moment de repos qu’on accorde à notre corps à chaque changement de saison.

Le foie, les reins, les intestins, la peau et les voies respiratoires sont des organes dit « émonctoires ». Ils ont pour fonction de chasser les toxines (nos déchets) et les toxiques (qui nous empoisonnent).

Au fil des mois (et selon notre hygiène de vie), ils s’encrassent (plus ou moins vite) et réalisent moins bien leur fonction de nettoyage.

Il est donc nécessaire de les « nettoyer » régulièrement (un peu comme les filtres d’une voiture).

La détoxification comprend deux principes : mettre le corps au repos en écartant les aliments « agressifs » et l’aider à se nettoyer avec des plantes (compléments alimentaires, légumes « détoxifiants », tisanes…).

J’approfondis un peu plus le sujet dans « Et si on profitait de la rentrée pour faire une petite détox » (lien ici).

Mon programme sur 8 jours

Pourquoi 8 jours

La durée idéale d’une détox est de 2-3 semaines mais ce n’est pas toujours facile à combiner avec notre emploi du temps et notre vie sociale. Cela dépend aussi du degré « d’encrassement » que l’on a accumulé.

Par exemple, au mois de janvier, après la bûche de Noël et les premières raclettes, je ressens plus le besoin de la faire sur deux bonnes semaines (si tu veux voir mon article sur « Ma détox après les fêtes », c’est par ici).

Cette fois ci, je sentais que j’en avais besoin mais qu’une période plus courte suffirait. Du coup, le programme de Nina est tombé à pic.

Les grandes lignes

Il se déroule en 3 étapes : 3 jours de préparation, 1 jour de nettoyage puis 4 jours de récupération.

Durant ces 8 jours, j’ai appliqué systématiquement quelques bases :

  • boire le jus d’un demi citron bio dans un peu d’eau tiède au réveil puis attendre une demi heure avant de petit déjeuner
  • pas d’alcool ni de café
  • boire beaucoup d’eau toute la journée
  • prendre un complément alimentaire pour le foie (mon fidèle Hépadetox de chez Herbesan comme toujours)

Le plan alimentaire

Jour 1 à 3 : La préparation

Le matin, mon jus de citron au lever puis du pain complet avec un peu de purée d’amandes et une grande tasse de thé vert.

Le midi, un grand verre d’Herbesan (le goût est horrible mais c’est ultra efficace) puis une belle assiette composée d’une protéine animale ou végétale, de légumes vapeurs, d’une céréale complète et d’un filet d’huile d’olive « crue » (rajoutée juste avant de manger pour ne pas que la chaleur détruise une partie de ses nutriments).

Le soir, encore Herbesan puis « veggie bowl » avec 2 légumes cuits et/ou crus (au moins un cru), une céréale complète, une légumineuse et un filet d’huile d’olive (ou colza) crue.

Pour les collations, fruits secs ou chocolat noir 70% minimum avec un fruit frais de saison.

Jour 4 : le nettoyage

Nina fait une cure de jus ce jour là. Personnellement j’ai fait une monodiète car j’estimais que c’était tout aussi efficace et moins cher.

Le but de la monodiète est de consommer un même aliment toute la journée afin de mettre notre système digestif au repos. Si tu veux en savoir plus, j’en parle dans « Comment bien faire une monodiète » (lien ici).

Traditionnellement je fais une monodiète de pommes mais cette fois ci, j’ai choisi de la faire au riz. J’avais lu cela dans le tout premier livre wellness que j’ai acheté « Mes petites recettes magiques détox » de Anne Dufour et Catherine Dupin.

J’ai donc mangé une assiette de riz semi complet bio au petit déjeuner, déjeuner et diner. Et contrairement aux pommes, je me suis sentie rassasiée après les repas et sans coup de pompe ni sensations de faim dans la journée.

Jour 5 à 8 : la récuperation

Le matin, mon jus de citron au lever puis une grande tartine d’avocat sur du pain de seigle ou un chia pudding avec une grande tasse de thé vert.

Le midi, un grand verre d’Herbesan (courage c’est bientôt fini) puis un « veggie bowl » avec 2 légumes cuits et/ou crus (au moins un cru), une céréale complète, une légumineuse et un filet d’huile d’olive (ou colza) crue.

Le soir, encore Herbesan (finalement on commence à s’y faire au goût) puis légumes vapeur avec une céréale complète et un filet d’huile d’olive (ou colza) crue.

Pour les collations, fruits secs avec un fruit frais de saison.

Pendant cette phase, j’ai réintégré progressivement les produits plus difficiles à digérer pour les intestins :

  • Jour 5 : le sucre avec un fruit au moment de la collation
  • Jour 6 : le gluten avec du pain complet au petit déjeuner
  • Jour 7 : le soja avec du tofu au déjeuner
  • Jour 8 : le lactose avec un peu de fromage de brebis dans mon assiette du midi

Un dernier conseil pour la route

Dans mon article « Mes aliments détoxifiants préférés » (lien ici) je vous parlais des fruits et légumes d’hiver que j’aime consommer en période de détox. Mais comme nous sommes au printemps, ça change donc forcement!

Consommez beaucoup de légumes à feuilles et de crucifères (chou fleur, chou rouge, chou rave, chou vert, herbes fraîches, épinards, laitue, cresson, brocoli) qui sont très riches en fibres, vitamines et minéraux.

Accommodez les avec les autres légumes de saison asperges, petits pois, courgettes, fenouil, poireaux et carottes

Achetez local le plus possible, bio pour les légumes et fruits « non épluchables » mais surtout français impérativement. La législation du bio change selon les pays. Le bio espagnol, par exemple, est plus que douteux. Il vaut mieux acheter local et non bio plutôt que bio et étranger. Et en plus, on mange de saison et on fait marcher l’économie du coin!

La détox mentale c’est pas mal aussi

Et si on profitait de ce moment privilégié avec nous même pour faire un « reset psychique »? En prenant un peu de temps pour soi.

Faire du sport, lire un bon livre, se balader dans la nature mais aussi s’éloigner un peu des écrans et des réseaux sociaux qui certes divertissant, peuvent vite aussi devenir anxiogènes.

Prendre du recul, se recentrer, faire le point, se fixer de nouveaux objectifs… pour attaquer les beaux jours bien dans son corps et dans sa tête.

Prenez soin de vous ♥

 

 

 

Je tiens à remercier le photographe Paul Laurent pour sa patience et son travail 🙂

 

Related Posts

4 Comments

  • Reply
    Leia
    17 avril 2017 at 19 h 14 min

    C’est tres intéressant et inspirant je suis en fin de grossesse du coup pour l’instant pas de detox mais cela va beaucoup me servir des que j’aurais le feu vert de chasser les kilos inutiles , merci Pauline de tes précieux conseils et articles dont je m’inspire beaucoup

  • Reply
    Astrid
    20 avril 2017 at 18 h 29 min

    Coucou,
    Ton article est très intéressant et me motive à faire également une cure détox ! Depuis quelque temps, je ne mange pas vraiment sainement et je voulais justement apporter du changement à mon régime alimentaire.

  • Reply
    badenhausen
    12 mai 2017 at 20 h 42 min

    merCi pour ton article très bien expliqué et détaillé. j aime bcp ton Blog je le trouve vraiment sympa .merci pour tes articles

  • Si tu veux me laisser un petit mot ça fait toujours plaisir :)

    %d blogueurs aiment cette page :