Lifestyle

J’ai sauté le pas! Je suis passée à la Cup menstruelle

Bonjour vous,

J’espère que vous allez bien 🙂

Aujourd’hui, c’est un article 100% féminin car je vais vous raconter ma première expérience avec la cup menstruelle.

-Toute première fois, tout toute première fois… ça y’est j’ai Jeanne Mas dans la tête

Cela faisait un moment que j’avais envie de tester ce nouveau mode de protection hygiénique et le mois dernier je me suis finalement laissée convaincre et j’ai sauté le pas! Je suis passée à la cup menstruelle.

J’ai sauté le pas! Je suis passée à la Cup menstruelle

La cup, c’est quoi?

La Cup est une protection hygiénique féminine en matière plastique souple qui s’insère dans le vagin et permet de recueillir les fluides des menstruations.

Elle se garde jusqu’à 12 heures. Ensuite on l’enlève, on la vide dans les toilettes, on la nettoie à l’eau et au savon doux puis on la remet.

Bon je vous avoue que j’en parle hyper facilement maintenant que je l’utilise mais la première fois qu’une copine m’a expliqué le concept, j’étais en mode « beuuurk ».

-Et pourtant c’est pas faute de voir du sang (et autres joyeusetés) tous les jours avec mon boulot.

Comment je l’ai choisi

J’ai commandé ma Cup sur le site de Misscup. J’ai été convaincue par le fait qu’elle soit 100% en silicone chirurgical (ce matériau ne perturbe ni le pH ni la flore vaginale), hypoallergénique et fabriquée en France.

Sur les conseils de mes amies, j’ai pris la plus petite taille. C’est celle conseillée pour les femmes n’ayant pas encore eu d’enfants.

Je l’ai payée 20 euros (il n’y a pas de frais de port) et je l’ai choisi en rose.

La première utilisation

La stérilisation

Avec la pilule, je suis réglée comme une pendule. Le jour de l’arrivée de mes règles, je l’ai donc stérilisée puis mise en place quelques heures avant même si je n’avais pas encore de flux.

J’ai fait bouillir de l’eau dans une casserole puis j’y ai plongé ma cup pendant 5 minutes. Je l’ai ensuite sortie de l’eau puis laissée refroidir sur une assiette propre avant de la mettre en place (toujours bien se laver les mains avant)..

La mise en place

La Cup est fournie avec une notice explicative assez précise. J’ai donc formé un U avec ma Cup avant de l’insérer puis de la relâcher une fois à « l’intérieur ».

Moi qui redoutait ce moment, j’ai été très agréablement surprise de la simplicité de la chose. J’ai tout de même portée une serviette hygiénique en plus pour éviter les éventuelles fuites mais il n’y en a eu aucunes ni ce jour là ni les autres.

Le nettoyage

A la fin de la journée, nouvelle appréhension… c’est l’heure de l’enlever et la nettoyer.

-Ne m’explose pas à la gueule s’il te plait, on a repeint il n’y a pas longtemps

Et là, nouvel étonnement… c’est hyper simple! La cup est munie d’une petite « queue » qu’il suffit juste de tirer doucement pour récupérer la cup. Ensuite il ne reste qu’à la vider (c’est la partie un peu dégueu) puis la rincer et la nettoyer avec un savon doux avant de la remettre en place. Et c’est reparti pour 12 heures de tranquilité!

A la fin des règles

Je l’ai enlevé, nettoyée puis rangée dans sa petite housse jusqu’au mois prochain où il faudra la stériliser de nouveau avant de la réutiliser.

Ce que j’ai pensé de cette première expérience

Je me sens comme une pionnière et je me demande pourquoi j’ai mis si longtemps à me décider.

C’est simple d’utilisation, économique, meilleur pour la santé et pour la planète. On l’oubli quelques minutes après l’avoir mise en place. On peut tout faire avec, c’est vraiment la liberté.

Je suis totalement convaincue et plus jamais un tampon en coton blanchi aux détergents ne m’approchera!

Et vous, vous êtes déjà fervente adepte de la Cup ou encore en plein questionnement? J’espère que cet article vous donnera, à vous aussi, l’envie de sauter le pas.

Merci de me lire ♥

 

 

Related Posts

  • Maeva
    22 avril 2017 at 8 h 21 min

    Je crois que ton article est celui qui m’aura enfin convaincu à franchir le pas ! Ça m’évitera d’avoir à demander à un épicier japonais des tampons et de voir sa tête toute gênée 😉

  • Soph
    4 mai 2017 at 14 h 32 min

    Moi aussi j’m’y suis mise!
    Mais C’est pas toujours sans fuite 😉

    • lananasblonde
      5 mai 2017 at 10 h 13 min

      haha je mets quand même une serviette par sécurité! surtout que je bosse en blanc…

  • Qu'est ce que j'emporte en voyage dans ma trousse de toilettes pour aller au soleil - L'ananas blonde
    24 septembre 2017 at 10 h 37 min

    […] Si vos vacances tombent la mauvaise période du mois, n’oubliez pas votre cup bien sur! Et si vous êtes encore frileuses, j’ai écrit un article sur comment je me suis convertie à la cup menstruelle. […]

  • %d blogueurs aiment cette page :